Le petit coup de pouce Merlin

Parce que je suis fière de l’avoir écrit sur Nébulbeuse et aussi parce que j’ai envie de le partager sur mon blog perso 🙂

Nébulbeuse

Généralement le combat traditionnel du Bien et du Mal, typique des romans de fantasy, sinspire des romans de conversions médiévaux (Matière de Bretagne, Arthur, etc). Le Bien est alors représenté par un personnage sage, le plus souvent un vieil homme qui reste en retrait et se mouille pas trop, et le Mal une personne possédée par un esprit malin supérieur. Mais ici je vais parler du vieux, on verra le schizo une prochaine fois.

Le rôle du mentor est d’initier le héros, le préparer à sa destinée, l’aider à évoluer : c’est Merlin (en fait normalement, c’est Mentor dans l’Odyssée qui est le précepteur de Télémaque, le fils d’Ulysse, mais je crois qu’on l’a un peu oublié ; Merlin à quand même la grande classe).

Merlin est depuis devenu un archétype que l’on peut retrouver un peu partout. Ce personnage doit comporter certaines qualités…

View original post 709 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s